défibrillateur


Le décret n°2007-705 du 4 mai 2007 autorise toute personne non médecin à se servir d’un défibrillateur externe en cas d’arrêt cardiaque.
Simple d’utilisation, au moyen d’instructions vocales, l’appareil réalise le diagnostic, déclenche le choc électrique si nécessaire, relançant ainsi l’activité cardiaque. De nombreux défibrillateurs sont aujourd’hui disponibles dans les lieux publics, les écoles, les stades et les mairies.
Vous trouverez un défibrillateur dans la commune, fixé au mur de la mairie de Domarin, coté services techniques. Il est repérable par une affichette verte apposée sur le bâtiment :
Le défibrillateur permet aux témoins d’un incident cardiaque d’intervenir dans les plus brefs délais et d’augmenter ainsi considérablement les chances de survie de la victime.

Appeler, masser, défibriller

Chez soi, au travail, dans la rue, quelqu’un a un malaise ou s’effondre brutalement : c’est peut-être un arrêt cardiaque.
Le premier réflexe est d’appeler le Samu (15) ou les pompiers (18 ou 112). Ensuite, il faut commencer le massage cardiaque. C’est seulement après ces 2 étapes (appeler et masser) que l’on peut utiliser un défibrillateur.
La commune de Domarin dispose d’un défibrillateur : le choc n’est administré que sur ordre de l’appareil. Les informations vocales et visuelles sont simples et il suffit d’appuyer sur un unique bouton. La puissance du choc s’adapte automatiquement aux caractéristiques physiques de la victime. La défibrillation permet de rétablir l’activité du cœur.

Formation aux premiers secours : essentielle !

« Oser » intervenir avec sang-froid et efficacité lorsqu’on est témoin d’un arrêt cardiaque ne se fait bien souvent qu’avec une formation aux premiers secours. Connaître les gestes qui sauvent et savoir utiliser un défibrillateur grâce au PSC 1 (Prévention et secours civiques, niveau 1) sont des gestes civiques.

Mentions Légales - Domarin © 2015 - 2017. Tous droits réservés.